PEFC France - Promouvoir la gestion durable de la foret

Tout savoir sur PEFC
  • Grand public
  • Junior
  • Propriétaires forestiers
  • Exploitants forestiers
  • Entreprises
  • Distributeurs
  • Acteurs publics
  • Presse
  • Recherche

    Espace Pro


    Vous avez oublié votre mot de passe ? cliquez ici

    Reportages

    Sacs papier : choisissez PEFC !

     

    Alors que les sacs plastiques à usage unique ont disparu des magasins, une large offre de sacs en papier certifié PEFC est disponible.

    Limiter le gaspillage et la pollution

    Mesure phare de la loi sur la transition énergétique, l’interdiction des sacs plastiques fins concerne les sacs de caisse depuis le 1er juillet 2016 et s'étendra aux sacs d'emballage de fruits et légumes à partir du 1er janvier 2017. L'enjeu de cette mesure est de limiter un gaspillage évalué par le gouvernement à 5 milliards de sacs distribués aux caisses et 12 milliards aux rayons fruits et légumes. Fragiles, ces sacs sont souvent à usage unique. Ils sont par ailleurs souvent abandonnés dans la nature et transportés par le vent jusqu'aux cours d'eau ou jusqu'à la mer. Aujourd’hui, 75 % des déchets en mer sont constitués de matières plastiques. 

    En 2050, plus de plastique que de poissons dans l'océan ?
    Début 2016, le Forum de Davos dévoilait un rapport alarmant selon lequel le volume des micro-déchets plastiques a été multiplié par 100 en 40 ans dans le Pacifique nord. Ce rapport évoque « un continent de plastique » dans le Pacifique et souligne l'ampleur de cette pollution : 500 milliards de sacs en plastique sont utilisés chaque année dans le monde, 8% de la production mondiale de pétrole sert à fabriquer du plastique, plus de 250 espèces animales les ingèrent. Ces micro-particules se retrouvent au final dans l'assiette du consommateur. 


    Favoriser l’usage de sacs biosourcés

    L’objectif de ce décret est aussi de « favoriser les sacs biosourcés composés pour tout ou partie de matière organique » comme alternative aux sacs plastiques. À partir de janvier 2017, en plus de l’interdiction des sacs en plastique fin, les sacs devront obligatoirement être composés de 30% de matières biosourcées. Ce pourcentage s’élèvera à 40% en 2018, 50% en 2019 et 60% en 2025.

    De grandes enseignes comme la Halle, Aigle, Carrefour et Monoprix proposent depuis plusieurs années des sacs en papier certifié PEFCLorsque le sac est certifié PEFC, les fibres papetières qui le composent sont issues de forêts gérées durablement. Choisir ces sacs, c’est non seulement lutter contre le gaspillage et la pollution, mais aussi lutter contre la déforestationEn effet, la certification PEFC garantit le respect des fonctions environnementales, économiques et sociales des forêts (en savoir plus). 

     

     

     

    Reportage : suivez la fabrication d'un sac en papier certifié PEFC 

    La C.E.E Schisler produit chaque année plus de 60 millions de sacs certifiés PEFC à Thouars, en Poitou-Charentes. Elle travaille pour de grandes enseignes comme Maisons du monde, Carrefour Drive et La Halle. 

    Laissez un commentaire sur cet article :

    Dossiers

    PEFC, un atout dans l'éco-conception de l'emballage

    Les emballages font partie de notre quotidien : 4 807 tonnes d’emballages en papier-carton ont été mis sur le marché français en 2012 et 2 148 tonnes d'emballages en bois (chiffres de l’ADEME). En termes de volumes, les emballages issus du bois (emballages en papier-carton ou en bois) dominent le marché français. Pour les acteurs de l’emballage, comme pour les acheteurs ou consommateurs finaux, un emballage bois ou carton certifié PEFC s’inscrit dans une démarche responsable de gestion durable de la forêt. En quoi la certification PEFC réduit-elle l’impact environnemental de l’emballage ? > Lire le dossier

    Témoignages

    Joackim di Dio, Adam « PEFC est partie intégrante de notre RSE »

    Créée en 1880, la société Adam produit des caisses et des coffrets pour l'industrie des vins et spiritueux. Le premier producteur français de packaging bois s’est engagé dans le respect de la ressource bois et la valorisation de l’approvisionnement local. Entretien avec Joackim di Dio, son Responsable du Développement. > Lire l'article