De grands industriels demandent des approvisionnements PEFC plus importants

Faisant face à une demande en bois certifié PEFC en forte hausse sur les marchés publics et privés, plusieurs industriels appellent les propriétaires forestiers à rejoindre la certification PEFC. L’enjeu est de garantir leurs propres approvisionnements face à ces nouvelles exigences du marché. A travers ces appels, l’ensemble de la filière bois souligne ainsi l’intérêt de la certification PEFC.

 

Les propriétaires forestiers privés et publics, 1er maillon de la chaîne PEFC !

Les scieurs de Franche-Comté ont envoyé, à la fin du mois d’août, un courrier aux communes non adhérentes à PEFC de la région pour les alerter sur la difficulté qu’ils rencontrent en matière d’approvisionnement en bois certifié PEFC. Comme ils le soulignent, avec le développement de la certification PEFC, le marché du bois connaît « une situation nouvelle » : « cette situation de pénurie nous pénalise : soit nous ne pouvons répondre à certains marchés, soit nous perdons des parts à l’export. Tout ceci place nos entreprises en grande difficulté ».

Ce type d’appel n’est pas limité à cette grande région forestière. En région Rhône-Alpes, le groupe SAMSE, 3e négoce de matériaux de construction et de rénovation français, a également lancé un appel à la certification forestière soulignant que les fournisseurs en capacité de les livrer en bois certifié « sont pour la plupart étrangers ». Leur appel précise que « les autres fournisseurs (français et Rhône-Alpins) ne trouvent pas assez de grumes et de bois bruts certifiés ».

Alors que les acteurs de la filière bois ont pris des engagements concernant la fourniture de bois transformé certifié PEFC, en amont les propriétaires forestiers doivent accompagner ces nouvelles exigences du marché. Des enjeux environnementaux, économiques et locaux sont à la clé !

 

Objectifs de la certification PEFC

La certification PEFC vise à préserver et à améliorer la valeur du patrimoine forestier et s’impose de plus en plus dans le négoce du bois, mais aussi dans l’accès aux marchés à l’export. Dans ce contexte, les lots non certifiés PEFC trouveront de façon croissante difficilement preneur.

Le saviez-vous ?
L’ONF a adhéré à la certification PEFC pour toutes ses forêts domaniales. En janvier 2011, 65 % des forêts communales étaient certifiées et 17 % des forestiers privés, soit 29 534 propriétaires, étaient certifiés PEFC. Les propriétaires forestiers privés constituent donc le principal levier pour garantir aux industriels des approvisionnements en bois certifiés PEFC.

 

Vous souhaitez plus d’informations sur la certification PEFC ?

Prenez contact avec votre entité régionale PEFC.