PEFC France - Promouvoir la gestion durable de la foret

Tout savoir sur PEFC
  • Grand public
  • Junior
  • Propriétaires forestiers
  • Exploitants forestiers
  • Entreprises
  • Distributeurs
  • Acteurs publics
  • Presse
  • Recherche

    Espace Pro


    Vous avez oublié votre mot de passe ? cliquez ici

    Articles

    Bâtiment : PEFC, un atout dans les démarches HQE et BREEAM

     

    Les standards HQE* et BREEAM** visent à améliorer la performance environnementale des bâtiments. Ils se basent sur des référentiels, définis en France pour HQE et en Grande-Bretagne pour BREEAM. Parmi leurs critères de performance environnementale, ces deux démarches ont intégré l’utilisation de bois certifié PEFC. Les entreprises certifiées PEFC peuvent ainsi se distinguer sur ces marchés.

    * Haute Qualité Environnementale
    ** Building Research Establishment Environmental Assessment Method

     

    L’utilisation de bois certifié PEFC intégrée au référentiel HQE

    Lancée en 1996, la démarche HQE vise à améliorer la qualité environnementale des bâtiments neufs et existants. Pour l’association HQE, l’objectif est de concevoir des « ouvrages sains et confortables dont les impacts sur l’environnement, évalués sur l’ensemble du cycle de vie, sont les plus maîtrisés possibles ». La démarche HQE concerne ainsi l'environnement intérieur du bâtiment (confort, qualité sanitaire des espaces et de l'air) et son environnement extérieur (éco-construction et éco-gestion). 

    14 cibles structurent la réponse HQE. A chacune de ces cibles correspondent des niveaux de performance du bâtiment. L’utilisation de bois certifié PEFC fait partie des indicateurs de performance de la cible 2 du référentiel HQE qui porte sur « le choix intégré des procédés et produits de construction ». Cette cible prend notamment en compte la préservation des ressources. Comme l’explique Aurélie Cléraux, Service Immobilier et Construction Durable d’ELAN (filiale de Bouygues Bâtiment Ile-de-France), « afin de favoriser l’utilisation de matériaux à faible impact environnemental, la mise en œuvre de bois a été doublée, avec la création d’un niveau très performant visant la mise en œuvre d’au moins 60 dm3/m² SHON [surface hors œuvre nette] de bois certifié ». 

     

    Valoriser la certification PEFC dans les réponses aux appels d’offres HQE

    « La certification PEFC est un élément différenciateur qui montre un vouloir faire », souligne Eric de Taddéo, Directeur Industriel de Mathis. Cette entreprise de charpente et construction bois met en avant sa certification PEFC dans ses réponses aux appels d'offres HQE.

    Selon la FFB (Fédération Française du Bâtiment), « le bois n’est pas la seule solution constructive HQE, mais offre des performances intéressantes. Pour les projets HQE faisant la part belle au bois, la certification forestière permet d’apporter des informations sur les caractéristiques et l’origine du matériau. Le bois certifié contribue ainsi à la performance globale du bâtiment ».

     

    La notation BREEAM valorise l’utilisation de bois certifié PEFC 

    Créé en 1988, BREEAM se présente comme « un système simple et pédagogique de notation finale du bâtiment qui est transparent, facile à comprendre et développé sur la base de recherches scientifiques prouvées ». Cette méthode attribue aux bâtiments une valeur globale de compatibilité environnementale, sous la forme de points.

    Pour Aurélie Cléraux, Service Immobilier et Construction Durable d’ELAN, « dans le cadre de la démarche BREEAM, l’utilisation de bois certifié sur le chantier (Crédit MAN 3) et dans le bâtiment (Crédit MAT 5) permet de gagner jusqu’à 4 points ».

     

    Au-delà des démarches HQE et BREEAM, le marché français de la construction bois confirme sa bonne santé et prend lui aussi le virage du bois certifié :

    - Plus d’une maison sur 10 construite est en bois (Observatoire national de la construction bois 2012, France Bois Forêt).

    - 77% des projets de construction ou d’agrandissement bois sont réalisés en bois certifié (Observatoire national de la construction bois 2012, France Bois Forêt).

    - 2/3 des Français choisiraient le bois pour rénover, agrandir ou aménager leur maison. Pour ces projets, 81% des Français interrogés considèrent qu’il est important d’utiliser du bois certifié (Etude IFOP pour bois.com, mars 2012).

    - 79% des clients des artisans et 92% des clients des architectes prennent en compte des critères de développement durable dans leurs choix (enquêtes Capeb & CNOA /Batiactu – Baromètre artisans/architectes, octobre 2012).

    Laissez un commentaire sur cet article :

    Reportages

    Dossiers

    PEFC, un atout dans l'éco-conception de l'emballage

    Les emballages font partie de notre quotidien : 4 807 tonnes d’emballages en papier-carton ont été mis sur le marché français en 2012 et 2 148 tonnes d'emballages en bois (chiffres de l’ADEME). En termes de volumes, les emballages issus du bois (emballages en papier-carton ou en bois) dominent le marché français. Pour les acteurs de l’emballage, comme pour les acheteurs ou consommateurs finaux, un emballage bois ou carton certifié PEFC s’inscrit dans une démarche responsable de gestion durable de la forêt. En quoi la certification PEFC réduit-elle l’impact environnemental de l’emballage ? > Lire le dossier