PEFC France - Promouvoir la gestion durable de la foret

Tout savoir sur PEFC
  • Grand public
  • Junior
  • Propriétaires forestiers
  • Exploitants forestiers
  • Entreprises
  • Distributeurs
  • Acteurs publics
  • Presse
  • Recherche

    Espace Pro


    Vous avez oublié votre mot de passe ? cliquez ici

    Témoignages

    Interview de Tristan-guirec Lepoutre, directeur marketing du groupe Clayrton's

     

    Clayrton's est une entreprise spécialisée dans l'emballage écologique de fleurs. Conscients des enjeux environnementaux actuels, ses créateurs s'efforcent de développer des solutions d'emballages responsables et respectueuses de l'environnement...

    PEFC-France : Pouvez-vous nous présenter en quelques mots l'entreprise Clayrton's ?

    Tristan-guirec LEPOUTRE : CLAYRTON'S, PME familiale implantée à Roubaix, est leader en France du packaging pour la fleur. Elle occupe le cinquième rang européen avec 55 collaborateurs. Ses clients sont principalement des grossistes en articles pour fleuristes et des horticulteurs.

    Mais là où nos concurrents Néerlandais ont choisi de délocaliser la production en Asie, Clayrton's a décidé de maintenir l'activité en France pour préserver l'emploi de ses salariés.

     

    PEFC-France : Quelles sont les raisons qui ont poussé votre entreprise à rentrer dans la certification PEFC ?

    Tristan-guirec LEPOUTRE : La première étape a consistée à remplacer les solvants utilisés pour imprimer sur les emballages par des encres à l'eau. Si le procédé est déjà bien maîtrisé pour des impressions sur du carton, il ne s'appliquait ni au polypropène, présent dans les supports d'emballages étanches utilisés par Clayrton's, ni aux papiers krafts. 

    En septembre 2007, Clayrton's devient ainsi la première entreprise de son secteur à imprimer des encres à l'eau sur un support polypropylène biodébradable et un sur un support papier kraft.

    Grâce à cela, les conditions de travail des salariés sont améliorées puisque les équipes de production ne respirent plus toute la journée des effluves de solvants. Mais au-delà de ces résultats, cette volonté de "produire propre" témoigne d'une véritable détermination pour Clayrton's d'être une entreprise responsable, de transmettre ses valeurs à ses salariés mais aussi à ses fournisseurs et ses clients. 


    PEFC-France : Avez-vous d'ores et déjà observé une demande de vos clients en matière d'offres écologiques et responsables ?

    Tristan-guirec LEPOUTRE : Les vendeurs, sensibilisés aux nouvelles techniques d'impressions, mettent en avant ces bonnes pratiques auprès de leurs clients. Ceci a permis à Clayrton's de conquérir de nouveaux marchés au sein des producteurs de plantes et de fleurs coupées.

    Nos clients les plus fidèles apprécient notre action et la plébiscitent en envoyant régulièrement des messages de reconnaissance et en les encourageant à aller encore plus loin.

    C'est un premier pas vers une révolution verte. Depuis 40 ans Clayrton's emballe les fleurs et cette innovation va maintenant permettre de davantage concilier durée de vie de la fleur et durée de vie du packaging. 


    PEFC-France : Est-ce que les produits que vous proposez sont particulièrement sujets aux impératifs environnementaux ?

    Tristan-guirec LEPOUTRE : Les bénéfices environnementaux que nos clients tirent de l'utilisation de nos produits sont variés : 

    • Terre : utilisation de bois exclusivement labellisé PEFC, Notre fournisseur de papier Kraft est européen, là encore, permettant ainsi de diminuer notre impact sur l'environnement. 
    • Energie :
      • Production avec une électricité verte à partir d'avril 2008,
      • Mise en place d'un diagnostic énergétique en 2009.
    • Respect de l'Environnement :
      • Impression aux encres à eau : absence de métaux lourds dans nos encres,
      • Amélioration de la qualité de l'air , grâce à la suppression de 100% des COV (Composés Organiques Volatiles)
      • Diminution de 18 tonnes les émissions annuelles de CO2.
    • Transport : nos produits sont principalement expédiés vers le marché français, limitant ainsi notre empreinte carbone.

     

    PEFC-France : Est-ce que la différenciation de votre entreprise par l'engagement environnemental est importante pour vous ?

    Tristan-guirec LEPOUTRE : Pour rester compétitive, l'entreprise cherche à préserver son savoir-faire tout en se démarquant de la concurrence. Elle part du constat que l'emballage d'une fleur met jusqu'à 100 ans avant de disparaître, alors qu'une fleur a une durée de vie de quelques jours. Elle décide donc d'évoluer vers de nouvelles technologies afin de concilier la durée vie de la fleur avec la durée de vie du packaging. 

     

    PEFC-France : Que représentent les problématiques de développement durable au sein de votre activité professionnelle ?

     Tristan-guirec LEPOUTRE : Clayrton's a plusieurs objectifs :

    • Utiliser de nouvelles sources d'énergies en privilégiant, les énergies renouvelables, mise en place de dispositif de comptage ou de réduction de consommation,
    • Limiter des substances dangereuses et toxiques,
    • Recycler de l'eau,
    • Utiliser de matières recyclées,
    • Gérer ses déchets,
    • Economiser les ressources naturelles et prévenir les risques sur la biodiversité,
    • Modifier la manière dont sont transportées les matières premières et les produits finis.

     

    Pour en savoir plus : www.clayrtons.com.

    Laissez un commentaire sur cet article :

    Dossiers

    PEFC, un atout dans l'éco-conception de l'emballage

    Les emballages font partie de notre quotidien : 4 807 tonnes d’emballages en papier-carton ont été mis sur le marché français en 2012 et 2 148 tonnes d'emballages en bois (chiffres de l’ADEME). En termes de volumes, les emballages issus du bois (emballages en papier-carton ou en bois) dominent le marché français. Pour les acteurs de l’emballage, comme pour les acheteurs ou consommateurs finaux, un emballage bois ou carton certifié PEFC s’inscrit dans une démarche responsable de gestion durable de la forêt. En quoi la certification PEFC réduit-elle l’impact environnemental de l’emballage ? > Lire le dossier

    Reportages